Effectuer des achats, faire des visites ou des activités de loisirs dans la zone frontalière

Les restrictions d’entrée occasionnées par le coronavirus sont progressivement assouplies en même temps que les étapes d’ouverture économiques. De plus, l’entrée réciproque entre la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche est à nouveau autorisée pour des groupes de personnes définis. Par ex. pour les personnes qui souhaitent rendre visite à leur partenaire de vie ou à leurs proches. Un voyage dans un pays voisin ayant pour unique but de faire des achats demeure interdit.

En principe, il convient d’éviter les déplacements inutiles. Ceci concerne tout particulièrement les activités de loisirs ou d’autres excursions touristiques. Lors de l'entrée dans les pays voisins, les restrictions d'entrée de ces derniers doivent en outre respectées.

Les conditions actuelles d’entrée en Suisse peuvent être consultées sur le site Internet du Secrétariat d’État aux migrations (SEM).

Situation de nécessité absolue

Les personnes se trouvant dans une situation de nécessité absolue peuvent entrer en Suisse pour les raisons suivantes, pour autant que ces raisons soient suffisamment documentées et rendues vraisemblables (liste non exhaustive) :

  • Soins aux membres de la famille malades ou âgés (avec les justificatifs appropriés tels que le certificat médical, le livret de famille, etc.).
  • Exercice du droit de visite en vertu du droit civil pour les parents vivant séparés.
  • Participation à des audiences importantes ou à des réunions d'affaires qui ne peuvent être reportées.
  • Poursuite d’un traitement médical en Suisse.

Assouplissements aux frontières avec l’Autriche et l’Allemagne

Depuis le 16 mai 2020 des assouplissements supplémentaires aux frontières avec l’Autriche et l’Allemagne sont en vigueur. L’entrée réciproque entre la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche est à nouveau autorisée pour les personnes qui souhaitent rendre visite à leur partenaire de vie ou à leurs proches ou participer à un événement familial majeur. Il en va de même pour les propriétaires de biens immobiliers ou de jardins à usage personnel, de terres agricoles, de réserves de chasse ou de forêts. Les restrictions sont également assouplies pour les personnes qui doivent prendre soin d’animaux.

Toute personne souhaitant prétendre à ces assouplissements doit remplir une déclaration à présenter, en cas de contrôle, au point de passage frontalier. Le formulaire idoine peut être téléchargé et imprimé sur le site web des trois ministères. Les fausses informations et les abus seront sanctionnés conformément aux dispositions pénales de l’État concerné.

Le tourisme d'achat n’est pas autorisé

Les passages de la frontière ayant pour but de faire des achats à l’étranger demeure interdit. Lors du retour en Suisse, une amende de 100 francs est prononcée lorsqu'il s'agit manifestement d'un cas de tourisme d'achat et que le franchissement de la frontière a eu lieu uniquement à cette fin. Ceci est stipulé dans l’ordonnance 2 concernant les mesures pour combattre le coronavirus (COVID-19). Les achats à des fins privées effectués durant des voyages autorisés ou des déplacements professionnels constituent une exception.

https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/teaser-page-d-accueil/a-la-une-teaser/coronavirus/ausland-einkaufen-freizeitaktivitaeten.html