Formation

La formation pour devenir garde-frontière dure trois ans (formation de base et perfectionnement). Elle s'effectue par modules au moyen d'outils d'enseignement et d'apprentissage modernes, tels que le système de gestion de l'apprentissage.

La formation théorique a lieu au Campus de l'AFD à Liestal (BL). La formation pratique se déroule dans la région d'attribution. Les cours de formation débutent en janvier et en juillet.

Formation de base (1ère année de service)

1.1 Organisation et contenu

La formation de base en première année est composée de modules théoriques et d'engagements pratiques à la frontière.
Les modules théoriques sont dispensés par des instructeurs du Cgfr.

La formation pratique (compétence opérationnelle) a lieu dans les offices de service. Elle est dispensée par des coaches en formation du Cgfr qui ont fait leurs preuves.

Au cours de la formation de base, les accents portent sur les domaines suivants :

  • Service garde-frontière
  • Service douanier
  • Droit
  • Criminalistique
  • Recherche
  • Examen de documents
  • Tir
  • Sécurité, intervention et technique
  • Compétences psychosociales
  • Sport

Pour être autorisé à passer l'examen professionnel fédéral de « garde-frontière avec brevet fédéral », il faut avoir réussi durant la première année de service tous les modules et les examens pratiques et remplir les conditions du règlement des promotions. L'examen professionnel est axé sur la pratique.

Perfectionnement (2ème et 3ème années de service)

Les connaissances et les compétences nécessaires sont très variées et ne peuvent être entièrement acquises en une année. L'apprentissage est donc approfondi au cours des deuxième et troisième années de service par d'autres modules complétant la formation de base. Des nouveautés sont simultanément enseignées. Pendant cette phase, les gardes-frontière sont engagés dans au moins deux genres de trafic (trains, patrouilles mobiles, aéroports).

Au cours des deux années de perfectionnement, les thèmes suivants sont enseignés :

  • Recherches et sauvetage
  • Examen de documents
  • Criminalistique
  • Service d'ordre
  • Tactique d'engagement

Ce n'est qu'après la réussite des modules durant la deuxième et la troisième année de service que la formation de garde-frontière est achevée. Après cela, des cours de formation et de perfectionnement doivent encore régulièrement être suivis.

Objectif de la formation

La formation de garde-frontière offre un tremplin pour l'activité professionnelle. Elle apprend aux étudiants à mettre en pratique dans leur quotidien professionnel les connaissances acquises et à travailler de manière moderne et optimale. La formation est exigeante; elle s'adresse aux personnes qui ont un but et qui sont disposées à fournir une véritable performance.

Assermentation

Après avoir réussi l'examen professionnel, les aspirantes et aspirants sont assermentés dans le cadre d'une cérémonie. L'obligation de prêter serment ou de faire une promesse solennelle est en relation avec les compétences étendues dont disposent les membres du Corps des gardes-frontière. En tant que dépositaires du monopole de la puissance publique de l'État, les gardes-frontière disposent de compétences étendues comprenant notamment des mesures policières de contrainte. Ils sont par conséquent tenus d'exécuter avec soin le travail qui leur est confié et de défendre les intérêts légitimes de la Confédération. Ils doivent se montrer dignes de leur fonction, non seulement durant le service, mais aussi en dehors de celui-ci.

Ce devoir de fidélité assure le bon fonctionnement de l'administration publique. Il garantit en outre que la confiance de la population envers l'État ne soit pas compromise.

Le serment de s'acquitter consciencieusement des devoirs de sa fonction ne correspond donc pas seulement à une directive du Parlement ou à une cérémonie. Il s'agit aussi et surtout d'une obligation morale, qui est considérée comme tellement importante qu'un refus de prêter serment ou de faire la promesse solennelle équivaut automatiquement à une renonciation à la fonction, autrement dit à une résiliation des rapports de travail.

Le droit fédéral prévoit également l'assermentation des membres de l'Assemblée fédérale et du Conseil fédéral, de la chancelière ou du chancelier de la Confédération, du général, ainsi que des juges du Tribunal fédéral, du Tribunal administratif fédéral, du Tribunal fédéral des brevets et du Tribunal pénal fédéral.

Serment/promesse solennelle

Une promesse solennelle peut être faite en lieu et place du serment. Serment et promesse solennelle ont la même valeur aux yeux de la loi.

https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/l-afd/profession-et-formation/garde-frontiere/formation-de-base.html