Historique

Le Corps des gardes-frontière Cgfr - depuis 1894

Le Corps des gardes-frontière, notre bras armé et en uniforme, constitue depuis plus d'un siècle un pilier reconnu du paysage sécuritaire suisse. Son ancrage est particulièrement fort dans les communes proches de la frontière, mais sa réputation s'étend à l'ensemble du pays. Au cours de ses plus de 100 ans d'existence, il a subi bon nombre de changements.

Photo historique du Cgfr

Entre la fondation du Corps des gardes-frontière le 1er janvier 1894 et la Première Guerre mondiale, les tâches fiscales, plus précisément la lutte contre la contrebande, occupèrent le devant de la scène. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, des tâches militaires s'ajoutèrent aux tâches fiscales. Cette période particulièrement difficile sur les plans politique et économique fit de nombreuses victimes dans les rangs du Corps des gardes-frontière.

Dans l'après-guerre, les tâches liées à la police de sécurité et aux migrations ne cessèrent de gagner en importance. Le Corps des gardes-frontière a également adapté sa doctrine d'engagement à l'augmentation du trafic transfrontalier et complété les contrôles statiques effectués aux passages frontaliers par des engagements mobiles dans l'espace frontalier.

L'entrée en vigueur de l'accord de Schengen, le 12 décembre 2008, a constitué une profonde mutation pour le Corps des gardes-frontière. Depuis cette date, le Corps des gardes-frontière participe aux mesures de remplacement mises en œuvre en raison de Schengen et à des missions aux frontières extérieures de l'UE (FRONTEX).

Le Corps des gardes-frontière continuera de réagir avec souplesse aux nouveaux défis qui l'attendent, cela dans l'intérêt de l'économie, mais aussi de la sécurité et de la santé des habitants du pays.

https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/l-afd/organisation/corps-des-gardes-frontiere--cgfr-/historique.html