Anciennes expositions temporaires

Belle Époque

Image d'accroche pour l'exposition temporaire : L'image ressemble à une peinture. En haut de la photo, il est écrit «Lago Maggiore». En dessous, se tient un homme habillé avec soin. Il s'appuie contre un mur à hauteur de la taille et regarde au loin. Il fume une cigarette. Au premier plan, une femme en robe rouge est assise sur une chaise et adossée au même mur. En face de la femme est assis un chien qui la regarde. À l'arrière-plan de cette scène, on voit le lac Majeur, des collines au bord du lac, les Alpes et un bateau qui traverse le lac. En bas à droite de l'image, on voit l'horaire de la traversée du bateau de l'année 1906.
Anonyme: Lago Maggiore. Orario 1o giugno 1906. Colori / Farbe Michael Huber Milano, 1906, (SNL_TOUR_2090).
Image d'accroche pour l'exposition Belle Époque : Au premier plan est assise une femme vêtue d'une robe et d'un chapeau orange qui regarde au loin. À l'arrière-plan, on aperçoit le lac de Lugano. Sur la rive, on reconnaît le musée des douanes.

Vingt grandes affiches de la Bibliothèque nationale suisse qui racontent le charme du tourisme dans la région des lacs de Lugano et de Locarno pendant la Belle Époque (1880-1915). Un voyage dans le temps, lorsque partir en vacances était encore le privilège d'une minorité.

Bel aspect... mais est-ce un vrai?

Dans la partie gauche de la photo, vous pouvez voir une prothèse de main sous la forme d'une houe en métal comme vous la connaissez dans les films de pirates. Dans la partie droite de l'image, vous pouvez voir le titre et des informations supplémentaires sur l'exposition spéciale.

Tout le monde sait qu’il existe des contrefaçons de sacs à main et de lunettes de soleil. Celui qui décide sciemment d’acheter un faux ne pense pas aux conséquences de son acte. Que contient cette présumée bonne affaire?

L’exposition «Bel aspect... mais est-ce un vrai ?» emmène les visiteurs dans le monde de la contrefaçon et leur fait découvrir qui se cache derrière ce trafic, comment reconnaître une contrefaçon, ce que peut contenir un faux et pourquoi cela vaut la peine d’acheter le produit original.

La nuit des musées de Berne 2015

Plakat Berner Museumsnacht 2015

Le Musée suisse des douanes de Cantine di Gandria, situé au bord du lac de Lugano, est une institution de la Confédération. À l'instar de l'Hôtel Bellevue Palace de Berne, il est rattaché au Département fédéral des finances (DFF).

Une fois n'est pas coutume, le «Musée des contrebandiers» sera l'invité de l'édition 2015 de la nuit des musées bernois et présentera les tâches de la douane et du Corps des gardes-frontière dans un cadre spectaculaire.

Fuite - protection - humanité, le travail du HCR

Plakat Sonderausstellung Flucht Schutz Humanität

De par le monde, 68,5 millions de personnes sont contraintes à la fuite. Elles fuient les persécutions, la guerre et la violence. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) œuvre en faveur de la protection des réfugiés et veille à garantir le respect de leurs droits fondamentaux dans le monde entier.

Souvent, le garde-frontière est la première personne que les réfugiés rencontrent lorsqu'ils entrent en contact avec nous. L'exposition présente la situation des réfugiés, le travail du HCR pour aider les personnes vivant dans des zones de crise, ainsi que l'engagement de la Suisse dans le cadre de sa tradition humanitaire en faveur des réfugiés.

For Sale? La contrebande de biens culturels et la douane

Sonderausstellung Kulturgüterschmuggel

Les biens culturels sont précieux, fascinants et sérieusement menacés dans le monde entier. Le nombre des vols de biens culturels commis dans de nombreux pays est effrayant. La perspective d'un gain rapide et les méthodes de recherche par satellite ont ouvert la porte au crime organisé, entraînant ainsi des pillages d'une ampleur inimaginable.

Les objets d'art du monde entier émerveilllant petits et grands

La Suisse a longtemps été considérée comme une plaque tournante du commerce illicite de biens culturels. Depuis l'entrée en vigueur au 1er juin 2005 de la loi sur le transfert des biens culturels, la situation a toutefois changé. À travers une sélection d'images et d'objets impressionnants, l'exposition spéciale illustre la façon dont les autorités suisses, en particulier l'Office fédéral de la culture et l'Administration fédérale des douanes, luttent contre le commerce illicite de biens culturels et la manière dont un échange culturel équitable peut être garanti par la Suisse.

Dans la seconde salle d'exposition, petits et grands pourront découvrir le travail des douaniers suisses en s'amusant et en utilisant les outils multimédia. Ils auront ainsi l'occasion de mieux comprendre l'importance que les biens culturels revêtent pour l'identité et la cohésion sociale d'une société. Et plus d'un sera surpris lorsqu'il contemplera la fresque sur laquelle les organisateurs de l'exposition informent des dommages que les touristes peuvent, sans en avoir conscience, causer lors de leurs expéditions.

https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/l-afd/musee-des-douanes-a-cantine-di-gandria--lugano/ausstellungen/fruehere-sonderausstellungen.html