Merci pour les fleurs

Quoi de mieux qu'un bouquet de fleurs odorantes pour la fête des Mères le 10 mai prochain? En 2019, la Suisse a importé 15 199 tonnes de fleurs, la plupart en provenance des Pays-Bas.

04.05.2020, Alexandra Lehmann

En 2019, 15 199 tonnes de fleurs d'une valeur de 169 millions de francs ont été importées en Suisse. La plupart des livraisons provenaient des Pays-Bas (63 %), mais aussi du Kenya (18 %), d'Équateur (7 %) et d'Italie (6 %). Pendant les mois d'hiver, les importations depuis l'Union européenne sont exemptes de droits de douane. Entre le 1er mai et le 25 octobre, des droits de douane sont en revanche perçus dès qu'un contingent est dépassé. En conséquence, les importations de fleurs commencent à augmenter à la fin de l'été, culminent au printemps, puis chutent ensuite fortement.

Grafik Blumenimporte

En 2019, 99 % des importations de fleurs étaient des fleurs fraîchement coupées. Les fleurs restantes étaient séchées, teintes, blanchies, imprégnées ou traitées d'une autre manière. Plus de la moitié des fleurs importées étaient des roses (39 %) et des tulipes (14 %) – cette part ne concerne que les tulipes importées entre le 26 octobre et le 30 avril. Les chrysanthèmes et les œillets représentaient chacun 3 % des importations; les orchidées et les lys, 1 %.

La quantité de fleurs importées annuellement est restée relativement constante au cours des vingt dernières années. Cependant, le prix moyen des fleurs qui traversent la frontière a baissé de 3,30 francs par kilogramme (2000: 14,40 francs par kilogramme, 2019: 11,10 francs). En 2019, les chrysanthèmes étaient les moins chers avec un prix moyen de 8,30 francs par kilogramme. Les orchidées étaient les fleurs les plus chères: elles coûtaient en moyenne 17,10 francs par kilogramme.

https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/documentation/publications/forum-d---le-magazine-de-la-douane-suisse/fuer-fachleute/blumenimporte.html