Inauguration de la Centrale commune d’alarme (CECAL) à Bellinzone

À Bellinzone, le commandement et la centrale d’engagement du Corps des gardes-frontière sont désormais réunis sous le même toit que la Police cantonale, le Centre commun de conduite et le Secrétariat professionnel de la fédération des pompiers.

08.10.2018, Nadia Passalacqua

Cecal Gebäude
© Cancelleria dello Stato

La Centrale commune d’alarme (CECAL) a été inaugurée le 19 septembre dernier à Bellinzone. La nouvelle structure, qui a nécessité un investissement de plus de 27 millions de francs, dispose d’infrastructures modernes, d’équipements informatiques d’avant-garde et d’un système intégré d’aide à la conduite pour toutes les forces de l’ordre associées au projet. À la cérémonie ont assisté Silvio Tognetti, chef de l’arrondissement douanier du Tessin et commandant par intérim de la région gardes-frontière IV, Matteo Cocchi, commandant de la Police cantonale, les conseillers d’État Norman Gobbi et Christian Vitta et les architectes Luca Pessina et Simone Tocchetti.

Fruit d’efforts communs, la construction de ce nouveau bâtiment a créé des synergies aux niveaux fédéral et cantonal et entre les différents organes impliqués: Corps des gardes-frontière, Police cantonale et sapeurs-pompiers. La création de la CECAL a permis de mettre en œuvre des solutions adaptées à diverses problématiques grâce à la réunion de tous ces organes sous le même toit. Les spécialistes du Corps des gardes-frontière et de la police sont appelés à gérer plus de 400 000 appels par année. À cet effet, ils bénéficient désormais de moyens techniques adaptés et modernes. Depuis quelques mois déjà, les citoyens peuvent compter sur une gestion des urgences encore plus flexible et organisée qu’au cours des dernières années.
Dans la nouvelle structure, les 18 collaborateurs du Corps des gardes-frontière disposent de quatre postes de travail pour effectuer plus de 36 000 heures de service par année et coordonner environ 14 500 interventions.

Sur le plan logistique, la CECAL présente plusieurs points forts: la présence de la Police cantonale dans la salle des opérations et le fait que la structure héberge aussi bien le commandement de la région gardes-frontière IV que la centrale d’engagement.

Au service des citoyens

Au cours de la cérémonie d’inauguration, Silvio Tognetti a tenu un discours sur la création de la CECAL et la collaboration qui en résulte. Il a commencé par mettre en évidence l’importance de la CECAL pour la collaboration des deux organes des forces de l’ordre au service des citoyens, soit l’Administration fédérale des douanes, représentée par le Corps des gardes-frontière, et la Police cantonale. Il a ensuite souligné que la CECAL était la preuve que la collaboration permettait d’améliorer ce service grâce à un meilleur suivi des développements technologiques les plus récents et de l’évolution de la société et de ses besoins. Pour Silvio Tognetti, la mise en place de systèmes technologiques de pointe et de structures plus complexes sont indispensables pour faire face aux pratiques déployées. Pour terminer, il a relevé que cette collaboration a également permis d’harmoniser les processus de travail des organes concernés.

Cecal Einweihung
© Cancelleria dello Stato

Coordination optimale de la sécurité et des interventions d’urgence

Pour Norman Gobbi, directeur du département des Institutions, la construction du bâtiment abritant la CECAL a radicalement modifié l’apparence du site de l’ancien arsenal qui regroupe désormais d’autres fonctions d’assistance et revêt ainsi une grande importance sur les plans stratégique, opérationnel et organisationnel.

Christian Vitta, directeur du Département des finances et de l’économie, a corroboré les affirmations de Silvio Tognetti et souligné qu’il était indispensable de pouvoir compter sur des moyens techniques adaptés et modernes pour assurer une coordination optimale de la sécurité et des interventions d’urgence. Il s’est en outre arrêté sur les principaux aspects architectoniques du bâtiment, qui ont nécessité un investissement global d’un peu plus de 27 millions de francs.

Rebondissant sur les affirmations de Christian Vitta, Matteo Cocchi, commandant de la Police cantonale, a affirmé que la logistique et les moyens modernes et adaptés à notre époque constituaient certes des aspects extrêmement importants, mais que le facteur humain l’était tout autant.

Enfin, l’architecte Luca Pessina a clos la série de discours en passant en revue les principales étapes du projet CECAL, dont la construction a débuté en février 2016.  

https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/documentation/publications/forum-d---le-magazine-de-la-douane-suisse/events/einweihung-cecal.html