La Pierre noire de Bargen

Dans les collines proches de Bargen, la frontière entre la Suisse et l'Allemagne est qualifiée de compliquée en raison de sa forme bizarre et de son tracé changeant. Le point le plus septentrional est marqué par la Pierre noire. Forum D. s'est rendu sur place pour en savoir plus.

19.05.2020, Roman Dörr, expert de douane, inspection de douane de Pratteln

La chaîne du Randen, qui domine Bargen, n'est qu'à quelques kilomètres de Schaffhouse. Ses douces collines forment la frontière la plus septentrionale entre la Suisse et l'Allemagne. Nul ne soupçonnerait qu'une frontière nationale aux contours irréguliers traverse cette région peu peuplée.

Schaffhouse a tenté à plusieurs reprises, par divers achats et échanges de terres, de redresser les lignes frontalières formées au cours de l'histoire. Le dernier changement date de 1966: un échange de terrains a permis de construire l'A4 dans la vallée Hoftal ainsi que le bureau de douane de Bargen sur le sol suisse. Malgré ces corrections, le tracé de la frontière reste complexe par endroits.   

Dorf Bargen
Le village de Bargen dans le canton de Schaffhouse.
© Roman Dörr, AFD
Bargemer Randen
La chaîne du Randen, le coin le plus septentrional de Suisse.
© Roman Dörr, AFD

La Pierre noire

La Pierre noire (en dialecte «Schwarze Staa» ou «Gatter-Stein») est le coin le plus septentrional de la Suisse. Cette borne située à 821 m d'altitude à proximité de Bargen marque la pointe de la frontière avec l'Allemagne. Son aspect ne diffère pas de celui des autres bornes frontière. La pierre n'est d'ailleurs pas noire, mais grise. Le noir évoque plutôt le destin des criminels qu'y étaient autrefois conduits par le bourreau de la ville-État de Schaffhouse. Avant de les libérer, le bourreau leur signifiait qu'ils seraient décapités ou pendus sur-le-champ s'ils remettaient les pieds à Schaffhouse. D'anciens lieux-dits de la région témoignent encore de cette pratique médiévale, comme le chêne du bourreau («Henkerseiche», ou «Stumpeneiche» pour les voisins allemands) ou la place des exécutions («Richtplatz»).

La Pierre noire porte les inscriptions suivantes: sur sa face nord se trouvent les lettres GB, pour Grand-duché de Bade, et E, pour Epfenhofen. La date de fixation de la frontière, 1839, est indiquée côté est. Les lettres CS et B, sur la face sud, signifient canton de Schaffhouse et Bargen. Enfin, le côté ouest porte le numéro de la borne, 593. Le tracé de la frontière est gravé sur le sommet de la borne.

Schwarzer Stein
La Pierre noire
© Roman Dörr, AFD

La Pierre noire a disparu!

Le 16 juin 1998, les gardes-frontière furent avertis que la Pierre noire aurait été endommagée. Un véhicule agricole l'aurait heurtée et une partie se serait détachée. Ils signalèrent ces dégâts à leurs homologues allemands de Neuhaus. Mais quand ils allèrent récupérer la borne, elle avait disparu. Au départ, la population n'en sut rien. Mais la presse eut vent de l'histoire et se mit à chercher la pierre. Elle trouva vite les coupables et annonça que l'objet du délit se trouvait à la douane suisse de Bargen. Or il n'en était rien, et les services du cadastre et les autorités douanières des deux pays poursuivirent leurs investigations. En vain! La borne fut retrouvée quelques semaines plus tard: le chef du bureau de douane allemand de Neuhaus l'avait entreposée pour éviter qu'elle ne soit volée.

La Pierre noire fut ensuite réparée et remise en place. Les visiteurs trouveront aujourd'hui à cet endroit un panneau explicatif sur l'histoire de la frontière et une aire de repos avec un coin pour faire des grillades.

Une chose est sûre: le coin le plus septentrional de la Suisse réserve aux visiteurs de nombreuses surprises qui ne demandent qu'à être découvertes.

Schwarzer Stein
La Pierre noire et le paysage du Randen.
© Roman Dörr, AFD
Rastplatz beim Schwarzen Stein
Le panneau explicatif et l'aire de repos de la Pierre noire.
© Roman Dörr, AFD
https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/aktuell/forumz/zollgeschichte/schwarzer-stein-von-bargen.html