Personnel à quatre pattes: début de la formation

Plus de cent chiens de service aident les collaboratrices et les collaborateurs de l'Administration fédérale des douanes (AFD) à rechercher des stupéfiants, des explosifs, des personnes ou des marchandises prohibées telles que du tabac et des produits soumis à la réglementation relative à la conservation des espèces. Il faut deux à trois ans et demi pour mener à bien la formation de ces limiers. Le temps d'une journée, Forum D. a suivi les plus jeunes d'entre eux lors d'un cours qui leur était spécialement dédié.

04.05.2021, Ramona Schafer et David Marquis

Certaines fois, il ne suffit pas d'avoir un bon œil pour identifier une personne qui tente d'introduire en contrebande en Suisse des drogues, des espèces animales ou végétales protégées, voire des explosifs. Dans de tels cas, le flair développé des chiens de service de l'AFD constitue une aide précieuse.

Kash est l'un des nouveaux venus parmi les chiens de service en formation. En compagnie de ses camarades à quatre pattes, il a suivi à la mi-avril le cours pour jeunes chiens donné à Interlaken, au centre de compétences Sécurité, intervention et technique (KOSIT).

Le travail s'accompagne toujours d'une récompense

Les aptitudes de base sont vérifiées de manière ludique durant le cours pour jeunes chiens. Lors de leurs futurs engagements, les chiens devront être en mesure de détecter des marchandises de manière ciblée et de poursuivre et intercepter des personnes. Pour y parvenir, ils devront parfaitement obéir et ne pas se laisser distraire ou déstabiliser, notamment par des personnes ou des bruits dans leur environnement. «Dans le cadre du cours pour jeunes chiens, nous nous basons sur le niveau de développement individuel des chiens», explique Lucia Studer, cheffe du domaine de service Chiens de service de l'AFD. Elle précise qu'avec de si jeunes chiens, les instructrices et instructeurs doivent faire preuve de sagacité pour discerner ce qui est déjà assimilé et ce qui demande encore trop d'efforts. Selon elle, les chiens considèrent la formation comme un grand jeu. Elle ajoute qu'ils ne font quelque chose que s'ils reçoivent une contrepartie. C'est pourquoi ils sont récompensés par de la nourriture, des caresses ou des jeux après chaque exercice.

Photo de Lucia Studer assise à une table en pleine conversation.
Lucia Studer, cheffe du domaine de service Chiens de service de l'AFD

Avec son frère Kratos, issu de la même portée que lui, Kash est cette fois le plus jeune participant au cours pour jeunes chiens. Ce berger belge de quatre mois a été recueilli il y a un mois par un conducteur de chien, Sylvain Fleury, mais a déjà beaucoup appris pendant ce laps de temps, comme il le prouve lors des exercices effectués. Son premier exercice: renifler un gant qui appartient à une garde-frontière cachée dans les environs, dont il doit remonter la piste. Il semble connaître le jeu, car il part en courant et découvre rapidement la garde-frontière dissimulée derrière un buisson. Il reçoit de la nourriture en récompense. Il apprend ainsi petit à petit que ses efforts sont récompensés lorsqu'il retrouve la trace de choses ou de personnes dont l'odeur lui est présentée. Afin de ne pas trop en demander au jeune chien, il convient de faire une pause après avoir répété l'exercice quelques fois, même si Kash agite encore frénétiquement la queue et donne l'impression d'être plein d'énergie.

le chien berger belge Kash trouve un garde-frontière caché lors d'un exercice. Elle est cachée derrière un buisson, le jeune chien se tient sur elle avec ses pattes avant tandis que son maître le récompense de son succès par une caresse.
Trouvé! À l'âge de quatre mois environ, le chien peut commencer à rechercher des personnes.

Le maître de Kash, le garde-frontière Sylvain Fleury, sait ce qui l'attend avec un jeune chien de service. Lui-même instructeur pour conductrices et conducteurs de chien, il s'y connaît déjà en formation. «Travailler avec des chiens m'a toujours plu», affirme Sylvain Fleury, qui avait d'autres chiens de service sous sa garde avant Kash. Il trouve que la relation entre un chien et son propriétaire est fantastique, car les chiens sont des animaux extrêmement intéressants, qui font preuve d'une grande motivation: ils veulent travailler.

Le maître Sylvain Fleury se tient debout, les genoux pliés, devant Kash. Le jeune chien tire sur un jouet pour chien, que le maître tient dans sa main droite.
Sylvain Fleury et son chien Kash

Formation spéciale pour chiens et propriétaires

La formation pour chiens de service dure entre deux et trois ans et demi. Les chiens détecteurs de stupéfiants sont les plus nombreux à l'AFD. Certains d'entre eux sont formés pour devenir également des chiens de défense. Une minorité est dressée pour rechercher des explosifs, des marchandises issues d'espèces animales ou végétales protégées ou du tabac.

Alors que le cours pour jeunes chiens constitue la première formation officielle, le travail commence véritablement au moment où le chien arrive chez son propriétaire. «Durant les premières semaines, il faut créer une relation solide entre l'homme et l'animal», explique Sylvain Fleury. Les chiens apprennent peu à peu à obéir et commencent par faire de petits exercices. Ils accompagnent rapidement leur détenteur sur son lieu de travail, afin de trouver leurs marques. La majeure partie de la formation est effectuée dans le cadre du travail au sein d'une région et en soirée à domicile. Les cours dispensés au KOSIT s'appuient sur les connaissances acquises et visent à transmettre des compétences techniques et tactiques supplémentaires.

Kash connaît donc déjà l'agitation qui règne à un passage frontière. Un autre exercice du cours pour jeunes chiens consiste à vérifier le niveau de concentration de ces derniers. Pendant que Kash mordille son jouet, de la musique de fond est diffusée et des personnes se tiennent autour de lui et discutent. À côté de lui, l'instructeur agite un bâton qui fait un bruit de grelot s'ajoutant au vacarme ambiant. Comme on l'attend de lui, Kash reste concentré sur son jouet.

Le jeune chien mord dans un jouet malgré diverses distractions. Il ne se laisse pas irriter par ce qui l'entoure.
Kash ne se laisse pas distraire de son jeu.

Le personnel formé de l'AFD qui souhaite exercer la fonction de conductrice ou conducteur de chien doit effectuer au préalable un stage d'une année, pendant lequel il accompagnera des conductrices et conducteurs de chien et sera initié au travail quotidien en compagnie de ces animaux. Il devra également suivre des cours théoriques et passer des tests, dont un test d'aptitude. 

Au terme du cours pour jeunes chiens, les chiens en bas âge ont achevé leur premier cycle de formation. Une fois qu'ils auront suivi deux volets de ce cours, ils assisteront à une formation plus poussée, le cours de base pour chiens de recherche, qui se tient au KOSIT. D'ici là, ils auront bien grandi et se seront rapprochés de l'objectif poursuivi: mettre fin aux activités de contrebande à la frontière.

https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/aktuell/forumz/nah-dran/mitarbeiter-auf-vier-pfoten-start-der-ausbildung.html