Nouvelle formation – nouvelles chances

La nouvelle formation de base de l'Administration fédérale des douanes (AFD) a commencé le 2 août 2021. Ce lundi, 72 aspirantes et aspirants ont intégré la filière menant au nouveau profil professionnel «spécialiste en douane et sécurité des frontières». Forum D a pu rendre visite au Campus pendant la deuxième semaine de formation et prendre la température.

30.08.2021, Pascal Jost et David Marquis

Jusqu'à présent, les collaborateurs opérationnels de l'AFD étaient formés dans différentes filières. Il existait deux corps de métier: spécialiste de douane et garde-frontière. Dans le cadre de la transformation de l'AFD en Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF), les deux filières ont été fusionnées.

Deux ans pour devenir spécialistes

Les aspirantes et aspirants sont désormais formés comme spécialistes en douane et sécurité des frontières. La formation dure deux ans et est divisée en deux parties. Les apprentis commencent par une formation de base de 64 semaines qui se compose de modules théoriques et d'engagements pratiques dans les régions. Ils sont guidés par des formatrices et formateurs expérimentés pendant toute la durée de l'enseignement. À l'issue de la formation de base, les aspirantes et aspirants acquièrent des compétences plus approfondies pendant six mois de spécialisation dans les domaines des marchandises, des personnes et des moyens de transport.

Pour Jürg Neuenschwander, Instructeur depuis plusieurs années sur le Campus de Liestal, le nouveau profil est très prometteur: «Le plus grand avantage de la nouvelle formation de base, c'est sa vision globale. Les aspirantes et aspirants bénéficient de toute la diversité qu'offre la formation et peuvent agir dans tous les domaines.»

Beaucoup de motivation pour traverser la dure journée

Un coup d'œil à l'emploi du temps permet de constater à quel point la formation est diversifiée. À 7h50, l'une des deux classes germanophones s'échauffe déjà dans la halle de sport. Pendant ce temps, dans d'autres salles du Campus, les trois autres classes (une francophone, une italophone et une germanophone) suivent un cours. Au fil de la journée, les quatre classes apprennent l'autodéfense, se familiarisent à l'utilisation de leur arme personnelle et suivent des cours théoriques en classe. C'est pendant l'un de ces cours que l'on retrouve Jürg Neuenschwander. Les aspirantes et aspirants s'impliquent dans les leçons sur les marchandises de commerce et approfondissent leurs connaissances à l'aide d'exercices. «Il y a une bonne ambiance en classe. On voit qu'ils sont très motivés et curieux. C'est très agréable de travailler avec eux dans ces conditions,» continue M. Neuenschwander.

Et les aspirantes et aspirants aussi apprécient la formation. L'aspirant Donovan Gigon a d'abord terminé le gymnase avant d'entrer à l'école de recrues, où il a obtenu le grade de sous-officier. Il dresse pour nous un premier bilan de sa nouvelle formation. «Pour l'instant, ça se passe très bien. Il y a une bonne ambiance dans la classe francophone et une forte camaraderie se dessine déjà. Le Campus offre aussi des choses variées. Il y a une salle de sport avec un terrain de foot et une piscine couverte tout près. On a beaucoup de choses à faire, mais les journées passent vite,» explique le Romand de 20 ans.

Bientôt le premier stage pratique

Dès la septième semaine de la formation, les aspirantes et aspirants sont déployés au niveau régional pour la première fois. C'est l'occasion pour eux de mettre en pratique les connaissances acquises et d'engranger des expériences précieuses sur le terrain. Pour Donovan Gigon, c'est essentiel. «Je trouve que le mélange de théorie et de pratique est très intéressant. Au gymnase, j'avais économie et droit en option spécifique. En tant que spécialiste en douane et sécurité des frontières, j'aborde tous les jours ces thématiques. Je ne sais pas encore dans quoi je veux me spécialiser, mais je sais que je veux travailler sur le terrain.» Jürg Neuenschwander aussi se réjouit de ce que réserve la nouvelle formation: «Les aspirantes et aspirants doivent être ouverts aux nouveautés. Grâce au nouveau profil professionnel, ils ont la possibilité de s'orienter progressivement vers n'importe quel domaine. Que ce soit sur le Campus ou pendant les stages pratiques, ils apprennent à connaître leurs forces et peuvent par la suite choisir une spécialisation en fonction.»

Campus
Schulungsraum Campus
Dans les salles de classes, aspirantes et aspirants doivent se montrer des plus attentifs.
https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/actualites/forumd/nah-dran/neue-ausbildung-neue-chancen.html