Team Focus: focalisation sur de nouvelles formes de contrôle

Pendant une phase pilote de trois mois, l'Administration fédérale des douanes (AFD) a testé un nouveau modèle d'engagement à la Douane Nord: le team Focus. Celui-ci a expé-rimenté de nouvelles formes de contrôle.

14.10.2020, Ramona Schafer

En cette matinée maussade de fin septembre, un petit groupe de personnes en uniforme portant des vestes réfléchissantes jaunes est réuni sur un quai des ports rhénans suisses. Ces spécialistes de douane et gardes-frontière, dont des conducteurs de chiens, arborent l'inscription «Douane» ou «Garde-frontière». Aujourd'hui, ils sont accompagnés de la chienne Faith. Devant eux, un long cargo est en train d'accoster. Il arrive d'Anvers chargé d'innombrables conteneurs. Dès que le cargo est amarré, le groupe monte à bord pour contrôler l'équipage et le bateau.

Il fait très chaud dans la salle des machines du cargo. La chienne Faith halète en recherchant des stupéfiants entre les machines et les tuyaux. Elle ne trouve rien cette fois-ci, mais reçoit quand même son jouet et des caresses en récompense. Il est temps pour le groupe de passer au prochain cargo. La phase pilote touche à sa fin pour les membres du team Focus.

Fokus-Team beim Schiff
Le team Focus se prépare à contrôler le navire et l'équipage.
Spürhund im Einsatz
Grâce aux chiens détecteurs de stupéfiants, les recoins les moins accessibles de la salle des machines du cargo peuvent être contrôlés plus rapidement et plus efficacement.

Nouveau modèle d'engagement testé pendant une phase pilote de trois mois dans la région Douane Nord, le team Focus a effectué des contrôles de la circulation des marchandises de commerce et des personnes. Une nouveauté réside par exemple dans le fait que le team est composé de spécialistes de douane et de gardes-frontière. Ces derniers ont une grande expérience dans le domaine du trafic de stupéfiants et dans les engagements avec des chiens. Le team Focus réunit ainsi un vaste savoir dans différents domaines.

Faire ce qui n'a jamais été fait auparavant

Il est à présent 9 h 00 du matin et le groupe travaille depuis 4 h 30. Il a commencé par contrôler à l'aéroport des colis en provenance de l'étranger. Après les contrôles au port, le team se rendra à Bâle / Weil am Rhein Autoroute, un passage frontière emprunté par les camions de marchandises. Le team Focus est très flexible et spontané: il peut effectuer des contrôles là où des avions, bateaux ou camions sont attendus. Il ne suit pas un plan de service fixant la date et le lieu des contrôles des semaines à l'avance, mais est toujours là où il se passe quelque chose, y compris en dehors des heures de dédouanement dans le trafic normal des marchandises de commerce.

Cette approche fondée sur des contrôles spontanés et dynamiques dans toute une région et à toute heure ainsi que sur la coopération entre la Douane et le Corps des gardes-frontière est inédite dans le trafic des marchandises de commerce. Ce sont toutefois les modèles d'engagement de ce type qui permettront à l'avenir à l'AFD de réagir de manière flexible aux tendances rapides ou aux événements imprévisibles.

Max Herzig, chef du service Stupéfiants, est à l'origine du projet pilote et dirige le team Focus. Il explique l'idée principale de ce projet: «Le team Focus fait tous les contrôles qui n'ont jamais été faits auparavant». L'accent n'a donc pas été mis sur les contrôles basés sur les risques que la douane suisse effectue en temps normal. Le team procède notamment à des contrôles généralement peu fréquents. Le contrôle du cargo illustre bien cette approche: normalement, c'est la cargaison qui est inspectée et non le bateau dans lequel elle est importée. En inversant ce principe, le team Focus espère faire de nouvelles découvertes et recueillir de nouvelles informations. Les contrebandiers potentiels ne doivent pas se sentir en sécurité.

Max Herzig
Max Herzig a dirigé le team Focus pendant la phase pilote de trois mois.

Le succès est une question de travail

M. Herzig et son team ont un objectif clair: ils veulent se concentrer sur les grosses prises, et en particulier sur la contrebande organisée de stupéfiants. Leur devise est «spontanéité, simplicité et assiduité». M. Herzig sait en effet que le succès est une question de travail: pour lui, les voies par lesquelles les marchandises de contrebande entrent en Suisse sont connues, de sorte que tomber sur ces marchandises n'est qu'une question de temps.

Lastwagenkontrolle
Du cargo au camion: le team Focus change de lieu de manière flexible afin d'effectuer des contrôles là où il se passe quelque chose.

Les spécialistes de douane et les gardes-frontière du team Focus s'accordent à dire que le travail effectué pendant la phase pilote de trois mois a été très varié et qu'ils ont beaucoup appris les uns des autres. Garde-frontière de formation, Max Herzig ajoute même: «J'exerce mon métier depuis 30 ans, mais je n'ai jamais autant appris sur le travail des spécialistes de douane qu'au cours des trois derniers mois».

Dans ce team interdisciplinaire, la coopération entre la Douane et le Corps des gardes-frontière a bien fonctionné pratiquement dès le début. Andreas Wüthrich, chef du team MOBE, et Olivier Altenbach, garde-frontière, notent qu'au départ, chacun pensait qu'il suffisait à l'autre de regarder d'un peu plus près pour faire une découverte majeure. Tous deux ont appris qu'avoir un bon œil ne suffit pas pour découvrir un cas de contrebande.

Un large retentissement positif

M. Herzig tire un premier bilan positif après la phase pilote de trois mois. Non seulement les contrebandiers potentiels sont déstabilisés là où ils se pensaient en sécurité, mais les collaborateurs profitent des vastes connaissances du team et peuvent acquérir de l'expérience.

Pour M. Herzig, le nombre de collaborateurs qui l'ont abordé au cours des trois mois pour lui demander s'il n'y aurait pas un poste vacant dans le team atteste aussi du large retentissement positif du projet pilote auprès des collaborateurs du front.

La suite à donner au team Focus après cette phase pilote est en cours de clarification. Une rotation au sein du team ainsi que la coopération de nouveaux collaborateurs avec des personnes expérimentées sont envisagées. Mais ce qui compte par-dessus tout, c'est que le team reste agile et flexible pour éviter la routine.

Une chose est certaine: les engagements communs de la Douane et du Corps des gardes-frontière gagneront en importance dans le cadre de la transformation de l'AFD en Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) et deviendront la norme avec la création du profil professionnel de «spécialiste en douane et sécurité des frontières».

https://www.ezv.admin.ch/content/ezv/fr/home/actualites/forumd/nah-dran/focus-team.html